Qu’est ce que j’ai pu en becqueter du péplum Fantastiques quand j’étais môme ! Vous savez les trucs du genre « Maciste et la glaoui de Jupiter » ou « Hercule et la reine des fistules ». A chaque Noël ont y avait le droit aux monstres en merde séchée avec un héros gominé comme un bac de friteuse. On avait les westerns spaghetti et ben il y avait aussi les péplums coquillettes. Une époque bénie qui m'a donné le goût des hommes au corps huilé et en jupette.

Rien d'étonnant donc pour que lorsque Valiant ( Demi molle incomming ) nous sort une mini-série en 4 , je me jette dessus comme une femme de député sur son emploi fictif !

Ça s'appelle Britannia par Peter Milligan , dessiné par Juan José Ryp et c'est encré par Jordie Bellaire !

BRITANNIA_001_COVER-A_NORD-310x476

 

Alors voilà, l'empereur Néron est en place depuis 6 ans et son empire s’étend de la Judée à l’île de Bretagne et personne ne résiste à Rome sauf un petit village de gaulois qui résisté encore et toujours à l'envahisseur …. Non je déconne , les romains ont claqués la truffe à tout ceux qui faisait mine de l'ouvrir. L'empereur c'est le boss et tout le monde ferme sa mouille ! Enfin presque tout le monde puisque au cœur même du système politique de la cité éternelle, un groupe de femme sont détentrices d'une force magique incroyable : les Vierges Vestales !

 

Et c'est la maquerelle des vestales herself qui un soir vient trouver Antonuis Axia centurion de la première légion d'Italie pour lui demander une broutille : Sauver une jeune vestale des griffes d'un démon Étrusque nommé Orkus ! Bon ni une , ni deux il s'en va foutre sur la gueule de la monstruosité en question et sauve la donzelle mais ça lui coute des blessures mystiques que les vestales , pas bégueule pour un rond , vont lui soigner par des rituels bien flippants et elles vont même lui donner accès à leur codex !Il va se plonger dans ce texte sacré et y trouver une certaine forme de pouvoir !

BRITANNIA_001_003

Six ans plus tard , ça va mieux pour Antonius , merci pour lui , et que même il est devenu « detectioner » , un genre de détective infaillible ou presque. Le truc c'est qu'il y a une sacré protubérance testiculaire dans le velouté à ce moment la sur l'ile de Bretagne du genre machin ésotérique et dégueulasse ( et je parle pas du chouchen ) et que c'est lui qui va être envoyé pour pelleter le merdier en question.

Voila pour la base

Il s'agit en fait d'un récit horrifique avec du sang, des monstres et un brin de décadence romain. La majeur partie de l'action se situant en grande Bretagne, on retrouve une part des mythes et légendes avec des créatures très Cthulliennes aussi bien dans l'approche que dans le look.

C'est sombre et violent comme je l'aime.

Peter Milligan (Skin ou X-Statix chez Marvel) en bon irlandais utilise les contes celtiques et ses personnages pour ce récit d'horreur qui sans être vraiment intégré dans l'univers Valiant a proprement parler peut aussi aisément l'intégrer (Orkus m'a rappellé d'autres créatures déjà apparu dans Shadowman notamment). L'histoire est solide et tient en haleine tout du long, il y a du Poe la-dedans !

BRITANNIA_004_SECOND-PRINT_001

Au niveau du dessin, Juan José Ryp ( Black Summer et No hero) et son style très Goeff Darrow rend un travail propre au niveau du trait et divinement dégueu quant au contenu, ce gars sait comment rendre l'horreur horrible ! Et alors si je vous dis que tout ça est encré par Jordie Bellaire (Eisner 2014 et 2016 pour son travail de colorisation) ! L'artiste mets en œuvre sa fameuse palette de couleur et ajoute a l'ensemble des tonalités clair obscur qui raconte autant l'histoire que le récit lui même.

 En bref c'est un bon bouquin d'horreur sortie en VO chez Valiant et dont j'espère à titre perso qu'il se verra traduit dans nos contrées …. Bliss Siouplait , siouplait.

 

 

 

 

Après si vous n'êtes pas convaincu j'utiliserai mon argument massue : un comic ou les mecs portent des sandales sans être des putains de hipsters ça n'a pas de prix.