Je suis passé à deux doigts du drame chez ma coiffeuse !! Si je devais vous la décrire je dirais qu'elle a un quotient intellectuel inversement proportionnel au poids de ses roberts avec lesquels elle m’assomme à moitié à chaque fois qu'elle me coiffe !
J'ai suscité une tourmente quand la matrone du capillaire m'a demandé si je voulais un shampooing aux œufs et que je lui ai rétorqué que je préférais sur la tête ! Incompréhension, l'homme face au vide, l'étonnement ultime !

Voyant les vaisseaux sanguins de ses yeux claquer un à un sous l'effort de réflexion, je la soulageais en indiquant que c'était une blague. Un sourire et retour à la normal , l'électro-encéphalogramme de la raie nette.
Remarquez je fais le malin mais moi même j'ai eu un moment de surprise avec regard de bovin en découvrant une production Française passée totalement sous mon radar : Infinity 8 !

Infinity_8_Romance_et_Macchabees_1_6

 

Infinity 8 c'est le nom d'un vaisseau qui fait route vers la galaxie d'Andromède avec à son bord 880 000 passagers de 257 races différentes. Il y a bien sur des espèces toutes plus exotiques les une que les autres mais aussi des humains dont notamment la belle Yoko Keren.
Alors que le spationef file vers son objectif, il est contraint de s'arrêter au beau milieu d'un amas d'objet proprement incongrue mais qui semble avoir tous un point commun : La mort ! Yoko est missionnée pour explorer cette ceinture de pourriture , ce qui se ferait sans mal si il n'y avait pas a bord de l'infinity 8 une race nécrophage et la dire qu'il y a un glissement sensible vers la protubérance testiculaire serait un euphémisme !

Comme l'indique la couverture de la première issue , c'est un récit pulp et pop qui nous est proposé ici mais nimbé d'humour et de romance sincèrement barrée ! Pour vous donner une idée , l'héroïne scanne tous les mâles qu'elle croise pour déterminer si ils sont des géniteurs viables, donc de la romance hirsute ! En lisant avec avidité , j'ai eu l'impression d'y voir des références au cinquième élément, à Buck Rodgers ou à Flash Gordon en bref à de la bonne vielle SF comme je l'aime , simple et efficace !

visuel_auteurs_i8

Les auteurs sont des noms connus de la Bande dessinée Franco-Belge comme le dessinateur , Dominique Bertail a qui l'on doit l'enfer des pelgram, réussit le tour de force de nous servir des designs de personnage avec un je-ne-sais-quoi de rétro tout en les dotant d'un look définitivement actuel .Les décors sont ultra soignés, c'est beau avec un trait redoutablement efficace.
Les scénaristes ne sont rien d'autres que d'énormes noms : Lewis Trondheim qui produit l'excellente série Donjon et Zep , oui le Zep de Titeuf et de Captain Biceps ! Alors la vous vous demandez ce que des gars qui font dans la Franco-Belge peuvent bien nous pondre en Comics ! Et bien de la grande qualité !
Les mec se lâchent et balance une histoire complètement débridée et pleine d'action et d'humour, le tout avec une belle subtilité à la française : soyons un peu chauvin sur ce coup là bordel de dieu !

Clairement on est sur des auteurs à l'esprit passablement dérangé mais de le bon sens du terme ! C'est du bon et même du très bon et c'est du vrai comics , j'en veux pour preuve le format et l'édition : deux fascicule ... euh pardon issue d'une trentaine de pages sorties à ce jour à 3,5 Euros chaque !!

Infinity8_bertail2

Particularité de la production pour la suite : une écriture à quatre mains avec des noms comme Vatine, Mourier,Kris ou encore Killoffer ! En bref ça annonce du massif aux éditions Rue de Sèvres / Comix Buro !!

Une bien jolie pépite à vous en coller un regard de coiffeuse surmamellonée !